30- le panneau inférieur gauche pilote


Le panneau inférieur gauche pilote est principalement consacré aux interrupteurs de commande du moteur.

La première version de mon cockpit de B200 comportait des panneaux inférieurs non rétro-éclairés.  Tous mes panneaux inférieurs sont désormais rétro-éclairés, et équipés d'interrupteurs gros modèles.

 

Les dimensions du panneau inférieur gauche pilote sont: 265 x 170 mm. Les plans à l'échelle 1 de ce panneau se trouvent au chapitre Téléchargements. Ils comprennent un plan Photoshop avec tous ses calques.

 

Le panneau nu: il a été découpé à la fraiseuse numérique et gravé par Steph737, une très belle réalisation

le même, équipé:

Chaque interrupteur des tableaux inférieurs va faire l'objet d'une description détaillée, accompagnée du code SIOC correspondant à sa fonction. Pour ne pas allonger démesurément le présent chapitre, j'ai opté pour le même principe que pour le tableau de bord principal: un plan interactif.

 

Il suffit de cliquer sur l'interrupteur choisi pour aller directement au sous-chapitre correspondant, avec retour facile ensuite au plan interactif de cette page.

 

Voici ce plan:

Tous les interrupteurs de ce panneau font l'objet d'une description dans un long chapitre spécial accessible en cliquant ICI.

les numéros correspondent aux entrées de la carte Master sur mon cockpit
les numéros correspondent aux entrées de la carte Master sur mon cockpit

Première étape du montage: la pose des interrupteurs et de leurs fils:

les panneaux de Steph737 sont en plexi translucide de 4 mm
les panneaux de Steph737 sont en plexi translucide de 4 mm

Les LEDs blanches pour l'éclairage sont montées sur une plaque de plexi tenue à 30 mm du panneau principal par des entretoises (vis de 3 x 40)

Pour ne pas faire d'ombre en risquant de passer devant les LEDs, les fils de câblage des interrupteurs passent dans un trou du plexi d'éclairage à la verticale de chaque interrupteur. A droite: le montage de l'interrupteur du frein de parking.

les zones d'éclairage des 20 Leds blanches (dessin Photoshop)
les zones d'éclairage des 20 Leds blanches (dessin Photoshop)

Rétro-éclairer avec des LEDs blanches donne une lumière beaucoup trop froide. On peut y remédier en ajoutant une bande de "gélatine" jaune, comme ci-dessous, ou en passant un peu de peinture pour vitrail jaune (Pébéo) sur l'envers du plexi.

Remarque: un cockpit est toujours très peu éclairé, les panneaux peuvent donc se contenter d'un rétro-éclairage discret. Des essais sont à faire selon le type de LEDs utilisé. Sur mon cockpit, avec les LEDs 170° de Dotlight (1200 mcd) l'éclairage blanc était trop violent. Une épaisseur de gélatine ne change pratiquement rien. On peut avoir un éclairage jaune correct en intercalant non pas une gélatine, mais des morceaux d'intercalaire en plastique jaune pour classeur -ou des protège cahiers- Ce n'est pas du tout transparent, mais il y a quand même assez de lumière traversant pour un éclairage correct. Après de nombreux essais, mes panneaux sont groupés par deux, alimentés ensemble en 12 Volts, mais un potentiomètre Cermet de 220 ohms 1 watt abaisse leur tension d'alimentation à ... 9 volts. Dans ces conditions, on a une lumière jaune très agréable à regarder, le réglage de la luminosité est très fin, et le potentiomètre ne chauffe absolument pas. Les feuilles de gélatine se trouvent chez les revendeurs de matériel de musique, elles servent à changer la couleur des projecteurs de scène.


La découpe de l'arrondi pour le manche est un peu particulière:


Les plans imprimables à l'échelle 1 peuvent être téléchargés ici et ici.



RETOUR AU PLAN DU TABLEAU DE BORD