12- les sièges


Le choix des sièges doit intervenir dès le début de la construction, juste après le Pedestal, car ils conditionnent dans une certaine mesure la largeur du cockpit.
Pour un tableau de bord de 1630 mm, on dispose d'environ 530 mm de part et d'autre du Pedestal pour installer les sièges, c'est la largeur des planchers.

La solution la plus courante consiste à acheter des sièges de voiture, avec leur glissière et leur blocage. C'est une solution confortable.

La solution la plus complexe est la construction par soi-même de chaque siège, de l'embase à la peau de mouton.

Pour ma part, j'avais deux sièges de 737, sièges de passagers malheureusement, mais quand même "aéronautiques".

Restait à faire leur socle, en médium de 16 mm. "Raphifou" sur Air Cockpit, m'a aimablement communiqué les dimensions précises de l'embase des sièges pilotes d'un 747, voir le petit plan ci-dessous.


le principe du socle

Le socle est constitué d'une embase 1 partiellement encastrée dans la partie supérieure 2. Normalement, 2 peut se soulever par rapport à 1, pour régler la hauteur, qui varie entre 390 et 550 mm. Ici, c'est fixe, il n'y a en général qu'un seul pilote. L'embase est munie à l'intérieur de roulettes non orientables à galet assez large, qui sont guidées par un rail en tasseau de pin.  Ces rails  doivent être vissées par des vis à métaux de 5 traversant complètement le plancher, un simple vissage par dessus avec des vis à bois ne suffit pas. Le coussin 5 avec sa peau de mouton (Ikéa) doit être confortable, on va y passer des heures. Le dossier 6 est inclinable.

Enfin, un levier 7, qui sert normalement à régler la hauteur du siège sert ici à bloquer le mouvement du siège d'avant en arrière.
L'accès se faisant par le côté du cockpit, et non par l'arrière comme dans la réalité, il est inutile de faire des rails courbes, heureusement.

Les principales dimensions sont les suivantes:

 

Inutile de préciser que chacun fera au mieux pour ajuster ces cotes au siège choisi.

On remarquera les cendriers dans les accoudoirs...

Ceci dit, cette réalisation est très éloignée de la réalité, mais le côté maquette n'est pas mon objectif.

Pour avoir une idée de la complexité d'un siège réel, voyez l'excellente vidéo de Anaspide Photography sur Viméo.