5- les Speed Brakes, les volets


les Speed Brakes

Si on suit les recommandations de PSX, la programmation des Speed Brakes et des volets est extrèmement simple.

 

Commençons par les Speed Brakes. 

Une variable, la 1388, reflète l'état des Speed Brakes. Si cette variable est égale à 0, les Speed Brakes sont rentrés. Si elle est égale à 800, le levier se déplace de 80°, les Speed Brakes sont sortis. Si cette variable est égale à 400, le levier s'arrête au milieu de sa course, sur la position FLIGHT DETENT. De toutes manières, en vol, le programme empèche d'aller plus loin. Il suffit donc de prévoir un micro-switch pour la valeur 0, un autre pour la valeur 800, et éventuellement un troisième pour la valeur 400, qui évite de freiner trop brutalement l'avion.

 

Que dit le FCOM ?

DN: tous les spoilers sont rentrés
ARM: arme les Speed Brakes, après l'atterrissage, le levier se déplace automatiquement sur la position UP, les Spoilers se déploient SI les manettes des moteurs 1 et 3 sont sur la position ralenti

FLIGHT DETENT: les Speed Brakes sortent à la valeur maximum autorisée en vol. En vol, le mouvement de la manette ne peut aller au delà de FLIGHT DETENT, elle est limitée par une butée automatique.

UP: tous les Spoilers se déploient au maximum prévu quand l'avion est au sol. Des positions intermédiaires peuvent être choisies.

 

Exemple: extrait du code de Greg, les variables 0170 et 0171 sont les micro-switches, qui commandent les positions DN et UP.

 

Var 1388, name etatSPEEDBRAKE, static, Value 0

 

Var 0170, name speedbrakeUP, Link IOCARD_SW, Input 114

{

  IF &speedbrakeUP = 1

  {

    &etatSPEEDBRAKE = 0   

  }

}

Var 0171, name speedbrakeDOWN, Link IOCARD_SW, Input 115

{

  IF &speedbrakeDOWN = 1

  {

    &etatSPEEDBRAKE = 800   

  }

}

 

Et la position ARM ? Greg a choisi de la confier aux Reverses: quand on les actionne, les Spoilers sortent automatiquement, le levier se déplace sur UP.

 

Var 0178, name reverse, Link IOCARD_SW, Input 112

{

  IF &reverse = 1

  {

 
   
&etatTHROTTLE1 = -8925 // valeur pour actionner les Reverses   

    &etatTHROTTLE2 = -8925   

    &etatTHROTTLE3 = -8925   

    &etatTHROTTLE4 = -8925
    &etatSPEEDBRAKE = 800    

       

  }

 

C'est l'option simple, des Speed Brakes en tout ou rien.

 

En réalité, nous avons d'autres variables à notre disposition, qui concernent le déplacement "normal" de la manette, avec ses positions intermédiaires :

Extraits du Forum d'Aerowinx:

 

Qi167 – SpdBrkAuto: correspond au servo-moteur qui, sur l'avion réel, actionne la manette Speed Brakes (qui est motorisée, comme les manettes de poussée).Cette variable est très intéressante à expérimenter, car elle est l'aboutissement de quantité de conditions sur l'avion, qui envoient finalement un ordre au servo-moteur agissant sur la manette de PSX. Il faudra vérifier que cette variable est réversible, c'est à dire que si on commande au servo de PSX une position particulière, la manette de PSX se déplace à cette position. Si c'est le cas, la commande proportionnelle des Speed Brakes devient très simple.


Qi168 – SpdBrkFltDet: cette variable a pour valeur 0 lorsqu'il est possible de déplacer la manette sur toute sa course. Elle a pour valeur 1 lorsqu'on ne peut peut la déplacer que jusqu'à la position " FltDet", qui est bloquée par un solénoïde. 

Qh388 (ou 1388) c'est la position de la manette elle-même, comme indiqué plus haut. Spd Brakes sortis à fond, l'angle de la manette est de 80°, Qh388 a pour valeur 800. Mais il y a les 4 positions intermédiaires: DN / ARM / FLIGHT DETENT / UP  qui bien entendu ont leurs angles100 pou 10°, etc... et qui sous-entendent une commande sur le cockpit avec des micro-switches pour chaque position. Ou une commande par un potentiomètre, dont le déplacement maximum donnera la valeur 800 à Qh388.

Qi234  concerne le son de Speed Brakes, si SpdBrkSounbd > 0, le fichier wav sort du placard.

 

Ici aussi, comme pour les manettes de poussée peut se poser le problème de la synchronisation entre la manette réelle et celle de PSX. Hardy a précisé : "Vous devez toujours envoyer l'angle réel de votre manette physique à PSX, PSX vous suivra. Mais lorsque le servo moteur de PSX s'actionne, pour faire bouger la manette affichée à l'écran, PSX déplace la manette comme il veut. A cet instant, il peut y avoir une grosse différence entre la position de la manette physique et celle de PSX, qu'il va falloir corriger".

Ceux d'entre nous qui choisissent de motoriser la manette de Speed Brakes pourront utiliser cette différence pour commander leur propre servo.

 

Donc, en ce qui concerne les Speed Brakes, c'est du tout ou rien, ou si on souhaite avoir une sortie progressive, il faut installer un potentiomètre, d'où une entrée analogique de plus, or la carte USB Expansion du Pedestal a déjà ses 4 entrées utilisées pour les manettes de poussée. Ajouter un fil, un connecteur allant à une autre carte USB Expansion serait contraire au principe de simplification recherché, ajouter une carte Bodnar pour uniquement un axe analogique, pas très raisonnable, donc j'ai choisi le tout ou rien. Par contre, comme il y a des entrées disponibles sur la Master du Pedestal, rien n'empêche de prévoir dès le début de la construction des micro-switches pour ARM et FLIGHT DETENT.

 

 


réalisation pratique des Speed Brakes

La manette de Speed Brakes est normalement courbée à 45° dans le sens de sa tranche et penchée vers la gauche. Irréalisable sans le concours d'un ferronnier. Pour ma part, je simplifie, ma manette sera simplement penchée vers la gauche, en plat d'acier de 10x4.

Plan d'ensemble:

La manette est en plat d'acier 10x4. Le plan ci-dessus représente 4 micro-switches pour le cas où des entrées seraient disponibles en nombre suffisant. Le secteur de commande est en médium de 10 ou en plexi de 8 mm minimum. Il comporte en haut un petit secteur de rayon 120 mm muni d'une bosse, qui va actionner tour à tour l'un des 4 micro-switches. L'autre secteur, de rayon 70 mm est destiné à recevoir des encoches si on veut faire des "crans" avec une butée de porte à roulette, c'est plus précis et plus agréable à manier. Ce mécanisme n'est pas représenté sur ce plan, pour simplifier, voir les photos. L'épaisseur de ce secteur permet à la manette de passer largement au dessus des micro-switches. Deux butées excentrées limitent la course.

 

Le montage commence par la butée de porte. Les encoches sont triangulaires, à angle droit, arrondies à la lime pour que rien n'accroche. Dans le cas d'un secteur en Médium, il est indispensable de renforcer la tranche et les encoches à la colle Epoxy. La profondeur de ces encoches doit être de 3 mm environ, selon la roulette de la butée, et surtout pas plus.

La position des encoches détermine la position des repères DN, ARM, etc... et non l'inverse.

 

 

 

Deuxième étape, on fixe les butées excentrées de diamètre 25 ou 30, en médium de 10. Elles butent sur le secteur de même épaisseur.

Troisième étape, on positionne les 4 micro-switches pour qu'ils soient fermés au passage de la bosse, ici c'est le ARM qui est poussé. Pour bien positionner, chaque micro-switch est d'abord collé au double-face, et quand tout va bien, on perce les trous des vis de 2.5 pour la fixation définitive. Le double-face bien entendu ne sert plus à rien. Il n'y a plus qu'à démonter et peindre la cloison. Le câblage passera, comme pour les manettes de poussée, par un connecteur HE14 pour que toute la cloison Speed Brakes soit démontable. Reste à faire la poignée, en bois ou en Forex.

Les crans de Speed Brakes enduits d'époxy.


réalisation pratique des volets

Pour les volets, la programmation est tout aussi simple: la 0172 augmente la valeur de la position des volets, la 0173 la diminue, et une variable "état" analyse la situation.

Var 0172, name flapsUP, Link IOCARD_SW, Input 123    

{

  IF &flapsUP = 1

  {

    &etatFLAPS = &etatFLAPS - 1

  }

}

 

Var 0173, name flapsDOWN, Link IOCARD_SW, Input 124

{

  IF &flapsDOWN = 1

  {

    &etatFLAPS = &etatFLAPS + 1

  }

}

Var 1389, name etatFLAPS, static, Value 0

 

Nico Kaan a prévu dans son PSXseecon un indicateur digital de position des volets, ainsi que la commande des "Alternate Flaps".

 

De telles fonctions sont le domaine de prédilection de ... la pince à linge, l'encodeur du pauvre, 100% fiable. On peut faire la même chose en plus élégant avec un micro-interrupteur.

 

 

Le secteur cranté extérieur et le secteur à bosses intérieur sont tracés en même temps, sur du médium de 10. L'angle entre les crans est de 13°, soit 78° au total. Pour faciliter les choses, on tracera les arcs de cercle sur un secteur de 90°: un arc à 180 mm de rayon, un autre à 145 mm, cela donne le secteur extérieur. Un autre arc à 120 mm donne l'intérieur. A partir de l'axe vertical, qui passe par le centre de l'encoche 10, on reporte au compas sur le cercle 3 mesures de 41 mm de chaque côté, cela donne 6 rayons avec un angle de 13°. On trace les rayons sur les deux secteurs, on pointe avec précision et on perce. Les centres des perçages sont à environ 10 mm de l'arc inférieur, souvenez-vous que les cloisons du bloc manette ont un rayon de 160 mm.

tracé, pointé

La pièce doit être parfaitement immobilisée, placée sur un martyr neuf, les forets neufs également. Les crans extérieurs font 10 mm de diamètre, les trous pour les futures bosses dépendent du tourillon qu'on va utiliser.

Une fois tous les trous percés, on trace les boutonnières des crans, tangentes aux trous de 10 passant par le centre des cercles, cela permet d'évaser légèrement les crans. On peut alors découper avec soin le secteur de rayon 180, parfaitement poncer, puis on ouvre les boutonnières à la scie Dremel et on finit à la lime.
On découpe le secteur à 145, le secteur extérieur est presque prêt . Reste à faire les trous fraisés de 3 pour les vis de fixation, bien poncer et enduire d'époxy (ex "Araldite") les tranches et l'intérieur des crans pour les renforcer. Nouveau ponçage avant peinture en gris ou alu.

Le secteur à bosses est tout aussi simple, une fois les trous des tourillons percés, on découpe au rayon 120, il reste donc des demi-cercles dans lesquels on va coller des bouts de tourillon de diamètre 8 mm et de 10 mm de longueur, l'épaisseur du secteur en médium. On ponce bien, on perce les trous de fixation sur la manette.

 

Sur cette photo, les secteurs sont découpés, les crans enduits d'Araldite, les premiers tourillons sèchent:

Le micro-switch doit obligatoirement être un gros modèle, du genre du 07198 de GoTronic à roulette, les modèles miniatures ont une roulette trop petite qui risque de s'accrocher dans les tourillons. Par contre, celui de la pince à linge, placé de l'autre côté de la cloison, peut être un modèle à lame miniature, comme pour les Reverses des manettes de poussée.

Le principe de la pince à linge, qui tourne sur l'axe pour déterminer son sens de rotation impose que cet axe, une vis de 6, soit solidaire de la manette. Comme je n'ai pas trop confiance en la brasure sur cette glissière en acier zingué, j'ai préféré percer la dite manette et la tête hexagonale de la vis pour y introduire une goupille.

Haut de la manette de volets

Bas de la manette de volets. Reste à accrocher le ressort.

Poignée de volets avant enduit et peinture