13- les subroutines


Il s'agit un peu de la même démarche que pour les variables locales, simplifier des conditions répétitives. Les subroutines sont également très utiles lorsqu'on doit faire intervenir plusieurs variables pour déterminer l'état d'une autre.

 

Exemple (complexe) :

Dans cette subroutine pour alarme de circuit hydraulique, on définit tout d'abord avec des variables locales la valeur de la pression hydraulique totale, circuits de droite + circuits de gauche. Ce total va être analysé et s'il est insuffisant une alarme à LEDs va s'allumer. Par la même occasion on va dire que si aucun des moteurs de fonctionne, l'alarme s'allumera également.

 

 La procédure est la suivante:

 

1° créer la subroutine. C'est une nouvelle variable, donc nous appelons Edit / Insert Var. Dans Link To: on va choisir SIOC SUBROUTINE, la variable sera précédée dans le .ssi d'une icône jaune.

2° Définir les commandes et paramètres de cette nouvelle variable, ce qu'elle devra faire, comment elle va fonctionner: ce sont des commandes classiques telles que nous les avons vues.

 

3° Enfin, dans chaque variable ayant servi au calcul dans la subroutine, nous mettrons une instruction CALL:

2° Définir les commandes et paramètres de cette nouvelle variable, ce qu'elle devra faire, comment elle va fonctionner: ce sont des commandes classiques telles que nous les avons vues.

 

3° Enfin, dans chaque variable ayant servi au calcul dans la subroutine, nous mettrons une instruction CALL:

Dans l'exemple ci-dessus, on voit également, à la dernière ligne, qu'une subroutine peut également faire appel à une autre subroutine.

 

Une subroutine étant un petit programme indépendant, il est fréquent que la variable de subroutine soit appelée dans plusieurs scripts, c'est même fait pour cala, pour simplifier les calculs.


CHAPITRE SUIVANT: 14- les opérateurs logiques