18- les encodeurs, les entrées analogiques, les LEDs


les encodeurs

Rien de bien compliqué. Exemple, pour l'encodeur de cap:

 

Var 0607 , name HDG, Link IOCARD_ENCODER, Input 86, Acceleration 6 //Heading

 

Donc: définition de la variable, agissant comme un encodeur et non un interrupteur, première entrée sur la carte Master: 86, accélération à définir selon le type d'encodeur pour obtenir un déplacement sans à-coups.

 

Il n'y a plus qu'à définir ensuite les conditions de fonctionnement de cet encodeur.

 

Les encodeurs font souvent appel à des "fonctions". Très important: les entrées des encodeurs doivent être dans le même groupe d'entrées sur une carte Master. Exemple ci-dessous, les broches extérieures de l'encodeur du QNH sont sur les entrées 27 et 28, la cosse centrale étant sur le GND 04. On ne peut pas mettre les cosses extérieures sur 26 et 27 par exemple.


les entrées analogiques

Pas plus compliqué que les encodeurs, on pourra définir les positions 0, centre et maximum du potentiomètre utilisé.

 

Exemple:

Var 1100,name L_THROTTLE, Link IOCARD_ANALOGIC, Input #1, PosL 0, PosC 127, PosR 255

 

c'est à dire que la variable L_THROTTLE est commandée par un potentiomètre branché sur l'entrée analogique n°1 de la carte d'interface USB . La course du potentiomètre est divisée en 255 "positions". Le potentiomètre aura le calibrage suivant : sa valeur 0 Ohms sera la position de butée gauche, sa valeur en ohms maximum (10 Kilohms) correspondra à la position extrême 255, et si nous voulons que sa courbe de variation soit linéaire, sa position médiane correspondra à 255/2, soit 127.


les LEDs

Nous en avons vu de nombreux exemples ci-dessus, ces variables ne comportent rien de bien particulier. Exemple d'une variable de sortie:

 

Var 0703, name AP_ALT_LED, Link IOCARD_OUT, Output 20 // Voyant PA mode ALT


CHAPITRE SUIVANT: 19- les "devices" et SIOC.ini