4- premier essai avec SIOC


Vous êtes impatient de voir ce que donne SIOC sur votre cockpit. Nous allons donc tout bêtement recopier un petit programme existant, et l'essayer. Cet exercice va nous permettre de voir comment on peut transformer un fichier de programmation sous forme de texte en un fichier .ssi utilisable par SIOC.

Disons tout de suite que cette procédure est surtout utilisée pour débuter, on copie et on essaye, mais que par la suite on créera directement un fichier .ssi, sans passer par la phase texte, ce qui sera beaucoup plus simple.

 

. Ci-dessous, voici un petit fichier SIOC, sous forme de texte. Il s'agit ici d'une commande de volets à trois positions:

 

// *****************************************************************************

// * Config_SIOC ver 4.5 - By Manuel Velez - www.opencockpits.com

// *****************************************************************************

// * FileName : essai_1.txt

// * Date : 20/02/2015

 

Var 0001, name FLAPS, Link FSUIPC_INOUT, Offset $0BDC, Length 4 // Commande des volets

 

Var 0002, name FLAPS_UP_SW, Link IOCARD_SW, Input 1 // Inter volets rentrés

{

IF &FLAPS_UP_SW = 1

{

&FLAPS = 0 // volets rentrés

}

}

 

Var 0003, name FLAPS_MED_SW, Link IOCARD_SW, Input 2 // Inter volets mi-course

{

IF &FLAPS_MED_SW = 1

{

&FLAPS = 8191 // valeur pour volets mi-course

}

}

 

Var 0004, name FLAPS_DN_SW, Link IOCARD_SW, Input 3 // inter volets Full

{

IF &FLAPS_DN_SW = 1

{

&FLAPS = 16383 // valeur pour volets Full

}

}

 

Sélectionnez ce texte, faites CTRL C pour copier. Dans Démarrer/Tous les programmes/ Accessoires, ouvrez le bloc notes et faites CTRL V pour copier ce texte .

 

Vérifiez bien une chose importante: quand on importe de cette manière un fichier ssi sous forme de texte, il arrive que des lignes soient tronquées: au lieu d'avoir une ligne

 

Var 0001, name FLAPS, Link FSUIPC_INOUT, Offset $0BDC, Length 4 // Commande des volets

 

on parfois, quand la place manque, un retour à la ligne intempestif, du genre:

 

Var 0001, name FLAPS, Link FSUIPC_INOUT, Offset $0BDC, Length 4 // Commande des volets à

trois positions, pour Beech 200

 

A éviter absolument car lorsqu'une ligne, ici la deuxième, commence par autre chose qu'une variable ou un //, SIOC prend cela pour un ordre de programmation à exécuter, et n'y comprend plus rien. Donc toujours vérifier que les lignes sont complètes.

 

Notre fichier texte ayant une bonne tête, nous l'enregistrons sous le nom essai_1.txt dans votre dossier SIOC, pour moi D:\SIOC

 

Dans la fenêtre de SIOC, cliquons sur le bouton Edit INI. Au tout début, SIOC s'ouvre sur une page blanche nommée sioc.ssi. Nous allons créer un autre sioc.ssi à partir de notre fichier essai_1.txt.

 

Cliquons sur Files puis sur Import TXT .

Choisissons notre fichier essai_1.txt et le temps d'un clic nous avons deux choses: d'abord un "log de compilation" :

On y voit que la "compilation" ou transformation d'un fichier texte en programme, s'est faite en trois phases, c'est toujours les cas, et que tout est OK, on y voit surtout un OK vert rassurant en bas, signe que tout s'est bien passé. Une croix rouge signifierait par exemple qu'on a oublié de copier un bout du fichier essai_1 et peut être qu'une parenthèse } est passée à la trappe, ou que nous avions un retour à la ligne intempestif. Cela arrive souvent quand on copie un bout de programme de quelqu'un.

 

 

Note : Créer un programme SIOC en tapant directement du texte est une entreprise un peu risquée. Les informaticiens font cela les yeux fermés, les autres se font à coup sûr des croche-pieds dans les { et les }...faute d'avoir bien compris le principe de l'arborescence des commandes. Pour créer un nouveau .ssi ou ajouter des choses à un existant, il est beaucoup plus sûr de travailler dans la page .ssi de Config_SIOC, ce que nous ferons systématiquement dans ce tutoriel.

 

Deuxième chose, fermons le log de compilation devenu inutile en cliquant sur OK, et nous retrouvons notre texte dans la fenêtre SIOC, mais sous une forme différente: il est devenu un .ssi.

Prenons l'habitude de l'enregistrer, comme nous le ferons à chaque fois qu'un fichier .ssi aura été modifié : Files /Save as, et on lui donne le nom de essai_1.ssi

Si vous fermez puis ouvrez de nouveau sioc.exe, vous constaterez que SIOC s'ouvre avec le dernier fichier .ssi utilisé, notre essai_1.ssi, c'est pratique.

Pour consulter un fichier .ssi sans ouvrir SIOC, il est également possible de double cliquer dessus dans l'Explorateur de Windows.

 Nous allons essayer SIOC sans avoir quoi que ce soit de branché sur nos cartes IOCards, car SIOC peut fonctionner tout seul, par exemple sur un autre ordinateur que celui du cockpit.

 Pour voir ce qui se passe avec notre petit programme, cliquons sur la fenêtre IOCP Console. Sur la fenêtre qui s'ouvre, nous retrouvons nos quatre variables figurant sur le .ssi, FLAPS c'est la variable de commande des volets dans FS/P3D, elle a pour valeur 0 pour le moment. Les 3 autres variables correspondent à la position qui est "ON" sur un commutateur rotatif. Cela équivaut à un interrupteur. Comme nous n'avons rien de branché, les 3 variables sont à 0.

Sélectionnons maintenant la valeur 0 de FLAPS_MED_SW, elle est en bleu. Dans la case Value en haut mettons 1, et cliquons sur Send. Immédiatement la variable n° 2 correspondant à l'interrupteur MED , passe à 1, et celle de FLAPS passe à 8191, car notre programme .ssi a dit que SI la variable FLAPS_MED_SW est égale à 1, ALORS la variable FLAPS prend la valeur 8191. Dans ce cas, les volets se déplacent en position moyenne. Essayez de donner la valeur 1 à la variable n° 0004. Et à la variable n°2... dans ce cas, la valeur de FLAPS est 0, les volets sont rentrés.

IOCP Console permet de voir ce qui se passe dans SIOC, le Log ON permettrait d'enregistrer tout ce qui arrive (les "évènements" qui font réagir SIOC) .Nous reviendrons à la Console IOCP dans un paragraphe spécial, plus loin dans ce tutoriel. Nous venons de voir le principe de la logique de SIOC.

 

Si nous avions des cartes IOCard branchées, avec des interrupteurs sur les entrées 1,2 et 3, IOCP console réagirait de la même manière. Et si nos inters sont branchés sur d'autres entrées que les 1, 2 et 3, nous pourrions ouvrir la page des Paramètres dans SIOC, en double-cliquant sur la ligne de la variable dans Config SIOC, et mettre le bon n° d'entrée dans la case INs/Outs/#.

Après cette opération, l'arborescence de la variable 0002 a disparu dans le fichier .ssi, pour la revoir il suffit de cliquer sur le + qui la précède.

 

Enregistrons d'abord cette modification dans le fichier sioc.ssi ( Files/Save) puis cliquons sur le bouton RELOAD de SIOC pour envoyer les nouvelles données à Flight Simulator ou P3D.

 

Nous allons maintenant utiliser ce petit programme pour entrer dans les détails.


CHAPITRE SUIVANT: 5- les variables de SIOC