quelles gauges ?


Il est tout à fait possible de n'utiliser qu'un seul ordinateur pour tout un cockpit. Les instruments sont alors répartis sur plusieurs fenêtres Windows et sur plusieurs moniteurs.

Cela marche, à condition de bien choisir ses gauges, certaines sont vraiment très gourmandes en ressources processeur.

Utiliser un seul ordinateur impose de faire des essais pour sélectionner les meilleures gauges. Les gauges que j'ai extraites du Beech 200 d'Aeroworx sont très bonnes, elles consomment peu de ressources. Mais aujourd'hui la conception des gauges s'est améliorée, en même temps que la puissance des ordinateurs augmentait, et si ce problème est toujours à considérer, il ne risque plus d'être catastrophique.

 

La solution de l'ordinateur unique simplifie beaucoup les choses, car beaucoup de problèmes viennent du réseau, en particulier avec certains add-on. P3D a permis de gagner beaucoup en fluidité, ce logiciel demande beaucoup moins au processeur que FSX, mais il demande plus à la carte graphique. En pratique, sur mon ordinateur équipé d'un processeur 2600K à 4,4 Ghz et d'une carte GTX580, je n'ai jamais moins de 30 images par seconde, même sur les scènes les plus chargées, ORBX ou autres. L'impact le plus sérieux vient en fait de la météo.

 

Je conseille très vivement d'utiliser P3D, car il permet par exemple d'enregistrer une situation (un "vol") avec 4 écrans et donc de retrouver cette disposition au prochain démarrage. Par ailleurs, il est tout à fait possible de conserver le tableau 3D d'un avion, dont on ne laissera apparaître que le haut du tableau de bord et le capot, et d'avoir en même temps un ou plusieurs tableaux 2D affichés sur d'autres moniteurs, et le tout en plein écran...

 

Toutes les gauges ne sont pas compatibles, en particulier celles des cockpits virtuels "3D" , codées en xml, qui sont la règle maintenant dans la plupart des add-on, et qui ne peuvent nous être utiles. Comme les tableaux de bord 2D disparaissent peu à peu, il n'y a d'autre solution que d'en reconstituer par nous mêmes. Des logiciels comme FS Panel Studio ,  Panel Builder ou Air Manager facilitent bien la tâche.

FS Panel Studio a l'avantage d'aller chercher des gauges déja présentes dans la dossier "gauges" du simulateur, on a donc un grand choix. Ce sont des gauges à incorporer dans un tableau de bord existant ou créé pour l'occasion ("Window xx..) dans le fichier panel.cfg. On choisit une gauge, on la déplace où on veut sur le tableau de bord, on la met à la bonne dimension, et on enregistre, c'est tout.

Sur le même principe, mais plus personnalisable, Air Manager, de  Sim Innovations est le logiciel sans doute le plus prometteur.


les gauges indépendantes

Une autre excellente solution sont les gauges indépendantes de tout tableau de bord, comme celles proposées par Panel Builder.

 

Ce logiciel très simple à utiliser impose ses propres gauges, il faut donc bien consulter son catalogue avant d'acheter, tout n'est pas possible. Ces gauges sont un peu rudimentaires sur le plan dessin, mais elles ont un gros avantage: elles peuvent être personnalisées. Par exemple, un indicateur de vitesse prévu pour 0 à 180 Kts peut être très facilement modifié en 0-220 Kts, les zones de couleur, les traits de limites, sont modifiables très simplement. Ces gauges sont indépendantes de tout tableau de bord, chacune est un petit programme .exe, c'est très souple et très peu gourmand en ressources. De plus, on peut les déplacer, les agrandir et enregistrer leur position très facilement.

 

Certains constructeurs de cockpits, très bons informaticiens, proposent même des gauges indépendantes en freeware, c'est le cas de Fabien Deheegher, chapeau l'artiste.

 

 

 

 

 

Gauges d'origine Aeroworx, utilisables sur d'autres avions avec un re-calibrage des échelles

 

 

 

 

 

 

Gauge indépendante de Fabien Deheegher

       

 

 

 

 

         Gauge de Panel Builder